Recherche

aliments-ingredients-bleu-Peut-on-manger-bleu

Peut-on manger bleu ?

Peut-on manger bleu ? Les aliments bleus existent-ils ?

Cette question revient relativement souvent et j’ai eu envie de creuser davantage pour en avoir le cœur net afin de savoir s’il est possible de manger bleu.

On dit que l’on ne peut pas manger bleu car cette couleur n’est pas présente naturellement dans notre alimentation et même qu’utiliser de la vaisselle de couleur bleue nous ferait inconsciemment moins manger en raison de sa couleur peu appétissante.
En cherchant bien, quels sont les ingrédients de couleur bleue que nous connaissons ?

Les poissons bleus :
On connaît la famille des poissons bleus en opposition à celle des poissons blancs. On retrouve dans les poissons bleus le thon, hareng, maquereau, sardine, anchois. C’est la profondeur de l’eau à laquelle on trouve ces poissons qui leur a donné cette relation avec la couleur bleue, rien de plus. Il existe bien évidemment des très beaux poissons bleus que l’on retrouve dans des aquariums mais qui ne se mangent pas.

Légumes bleus :
Après maintes recherches, on trouve toutes les couleurs dans les fruits et légumes mais il faut admettre que la quête du fruit ou du légume bleu s’est avérée improductive.
Les myrtilles donnent une couleur violette qui peut tendre vers le bleu si on cherche bien mais n’oublions pas que le violet résulte du mélange entre le rouge et le bleu.
On trouve également des pommes de terre Vitelotte, des figues violettes, un champignon nommé pied bleu, du jaboticaba du Brésil qui tend vers le noir – violet, des prunes, cassis… Si mélangés à d’autres ingrédients on peut tenter l’illusion, leur couleur naturelle est malheureusement violette et non pas bleue.

Des cocktails bleus :
Le curaçao est un alcool très utilisé dans les cocktails mais sa couleur n’est malheureusement pas naturelle. On obtient sa teinte turquoise à l’aide des colorants E133 ou E131. Côté saveurs, le curaçao à le goût de l’orange.

Fromage bleu :
Certains fromages portent le nom de cette couleur comme le bleu d’Auvergne. On les appelle les fromages à pâte persillée. La couleur bleue est le résultat de la moisissure du fromage. La couleur est d’un vert foncé à turquoise selon les variétés.

Thé bleu :
Le thé bleu est un intermédiaire entre le thé noir et le thé vert, il s’agit du thé Oolong en provenance de Chine. On l’appelle également le dragon noir, se soyez pas surpris si vous voyez cette dénomination. Parmi les propriétés du thé bleu on lui confère un fort pouvoir antioxydant, d’accélérer le métabolisme du foie qui ferait diminuer notre taux de cholestérol et également des vertus amincissantes car il stimule notre métabolisme. Que des bonnes raisons pour y goûter !

Viande bleue :
On ne parle la que de sa cuisson, aucun rapport avec sa couleur. Une viande bleue est encore crue à cœur mais a été saisie à vif quelques instants. C’est la cuisson préférée des amateurs de viande, certains bouchers et restaurateurs estiment qu’une cuisson plus avancée que saignante dénature complètement le produit et donc tout son intérêt gustatif.

Les algues bleues :
La spiruline est une algue qualifiée de super aliment naturellement bleu – verte. Je vous en parlais précédemment lorsque je l’ai découverte juste ici. Utilisée dans un smoothie elle va se dissoudre et colorer le liquide pour lui donner une coloration intense. Utilisée solide elle apportera des pointes de couleur à vos préparations (comme pour les madeleines à la spiruline ou les cupcakes à la spiruline). Vous retrouverez souvent la spiruline dans des recettes de smoothies pour leur donner une belle couleur verte – bleutée comme dans les unicorn smoothies.

Les fleurs et plantes aromatiques :
La bourrache, l’hysope, la nepeta ou encore les fleurs de romarin sont de couleur bleue. Elles sont utilisées pour parfumer des thés, servir de base d’infusion ou pour décorer des pâtisseries mais leur présence dans notre alimentation s’arrête là, on ne peut pas parler d’ingrédient à part entière.

langue bleue - aliments-ingredients-bleu-Peut-on-manger-bleu

A la question peut-on manger bleu, je répondrais pas vraiment. On trouve en cherchant bien des condiments ou des dérivés de couleur bleu mais pas d’ingrédients à proprement parler. On peut tout à fait manger bleu mais seulement avec l’usage de colorants, ce qui est loin d’être naturel.

, , , , , ,

Pas encore d’avis

Laisser un commentaire